L’association CEK, pourquoi ?

Je m’appelle Laetitia, j’ai 31 ans et je suis maman de deux enfants : Noam (5 ans) et Cataleya (2 ans). Responsable d’affaires, j’ai pris la décision de mettre Cataleya à la crèche lorsqu’elle avait 2 mois. Ça a toujours été très important pour moi que mes enfants puissent évoluer et grandir au contact d’autres enfants. C’est essentiel à mon sens.

Les semaines, les mois passaient et on constatait qu’un écart assez important se creusait entre Cataleya et les autres enfants de son âge. Prise de repas difficile, absence de babillage, absence de quatre pattes au début etc. Aujourd’hui, Cataleya, qui a eu 2 ans le 26 juin, ne parle pas, ne marche pas et présente un retard général quant à son développement.

Le « problème » ayant été pris assez tôt, nous avons consulté différents médecins et nous avons très rapidement observé un manque d’information, un manque de communication et un manque d’empathie certain. Plusieurs diagnostics ont été posés sur Cataleya : surdité, autisme, retard mental etc. Ces mots aussi difficiles à entendre que lourds de conséquences nous ont marqué et resteront à vie dans nos mémoires.

Aujourd’hui et bien que Cataleya soit suivie par plusieurs médecins (pédiatres, kiné, orthophoniste etc.) le retard dont elle souffre est toujours présent et nous n’avons obtenu aucune explication à ce sujet. Nous poursuivons donc notre combat et espérons pouvoir faire avancer les choses avec la création de notre association.

Nos champs d’action